Modèle psychologique

 

Que se passe-t-il au niveau psychologique ?

C’est par le fonctionnement des mémoires qu’on peut comprendre ce qui se passe au niveau psychologique chez les personnes atteintes de fibromyalgie. C’est le système de la mémoire à long terme qui nous l’explique. C’est elle qui mémorise les expériences du vécu et elle ne retient que les événements marquants à fortes charges émotives.

Mémoire à long terme. (Endel Tulving)

Au cours de son développement, la mémoire à long terme suit trois étapes :

Première Étape – Sélection

Sont retenus : des évènements à fortes charges émotives et / ou des évènements répétitifs à conséquence émotives importantes. C’est la formation de la mémoire épisodique.

Deuxième étape – Encodage

Sont encodés : le détail des événements et /ou le sens donné à l’événement. Ces encodages forment des centres de tensions distincts qui, en langage psychologique, sont appelés « engrammes ». Ils correspondent à la création de cartes neurologiques tel que décrit  dans la section Modèle physiologique. Ces engrammes forment la mémoire sémantique.

Troisième étape – Ré-encodage

Sont renforcés : à chaque fois qu’une personne vit des événements similaires inter-reliés et/ou répétitifs, cela a pour effet d’augmenter l’intensité de chaque engramme concerné (carte neurologique) . C’est la formation de la mémoire procédurale. *

* Ce ré-encodage déclenche le phénomène de la somatisation qui se traduit par un signal de douleur dans le corps chez les personnes atteintes de fibromyalgie.

Lien entre le modèle psychologique, le modèle physiologique et la Méthode PsychoPhysio

On peut établir un parallèle entre les modèles psychologique et physiologique en constatant que les événements marquants affectent autant  la mémoire à long terme (aspect psychologique) que les circuits neuronaux (aspect physiologique).

Les traitements par résonance sonore utilisent des infrasons (basses fréquences) qui empruntent les mêmes circuits neuronaux que le fait la douleur.  Ce faisant, ils parviennent graduellement à désactiver les cartes neurologiques. En conséquence, les traitements par résonance sonore agissent simultanément sur l’aspect physiologique (circuits neuronaux) et l’aspect psychologique (mémoire à long terme)de la problématique.

Désactivation physiologique : la Résonance Sonore, en agissant sur les cartes neurologiques, inverse les mécanismes de douleurs et permet au système d’inhibition de la douleur de reprendre son plein fonctionnement.

Désactivation psychologique : la Résonance Sonore donne accès à la mémoire à long terme et permet d’établir les causes et l’origine de la maladie.

Ces processus expliquent pourquoi la Méthode PsychoPhysio (traitements par résonance sonore et suivis psychothérapeutiques du Psycoaching et de lIntégration) réussi à éradiquer, dans la majorité des cas, la fibromyalgie.

Résumé :

  • Les expériences stressantes du vécu créent des cartes neurologiques
  • L’accumulation de cartes neurologiques (distinctes et répétitives) finit par dérégler le système d’inhibition de la douleur
  • La douleur se répand dans la masse musculaire et devient permanente
  • La Méthode PsychoPhysio peut inverser ce processus

Recevez de nos nouvelles

Inscrivez-vous pour reçevoir des nouvelles du Centre PsychoPhysio

Vous êtes maintenant inscrit à l'infolettre du Centre PsychoPhysio